Menu pour mobile

PERSONNE AUTISTE

« Il y a pire que d’être autiste, c’est ne pas avoir le droit de l’être » (Brigitte HARRISSON)

À propos

Section Personnes Autistes

Pour les personnes autistes

Une personne qui reçoit un diagnostic de TSA est souvent appelée autiste. Une personne autiste signifie avoir des connexions cérébrales différentes d’un neurotypique. Ce n'est pas dangereux et ça ne rend pas fou. C’est un fonctionnement différent qui permet de mieux voir les détails concrets mais moins les éléments sociaux d’une situation.

« L’autisme n’est pas quelque chose qu’une personne a, ou une « coquille » dans laquelle une personne est enfermée. L’autisme est une manière d’être. »
- Jim Sinclair -

Du côté du fonctionnement, on peut comparer le cerveau à une boîte de vitesse. Les personnes neurotypiques gèrent une boîte de vitesse automatique ce qui signifie qu’elles n’ont pas d’effort à faire pour entrer l’information sociale alors que les autistes gèrent une boîte de vitesse manuelle. Ils entrent l’information une à la fois, de manière consciente et à l’aide d’une gymnastique cognitive.

« Un autiste possède des forces et des faiblesses comme chaque être humain. Il n’est pas une erreur de fabrication humaine. Il mérite respect et aide. »
- Brigitte Harrisson -

Lorsque l’information est trop complexe, le cerveau est en difficulté et tout le corps doit lui venir en aide pour s’équilibrer. C’est ainsi qu’on voit les gestes typiques aux autistes apparaître. On dira donc de l’autisme qu’il a une face cachée (les connexions) et une face apparente (les gestes).

« Si vous ne savez ni jouer au cerceau, ni nouer vos lacets, mais que vous vous passionnez pour le calcul différentiel, avez-vous les compétences pour passer en année supérieure de maternelle à l’école? » - Josef Schovanec -

Top